Les avantages

La chirurgie du cristallin à but réfractif a franchi une étape nouvelle avec l'avènement d'implants multifocaux diffractifs de nouvelle génération, restaurant sans compromis une bonne vision de loin et de près. La vision intermédiaire peut nécessiter le port occasionnel de lunettes, notamment pour le travail sur écran ou la lecture de partitions de musique. Les résultats obtenus sont très encourageants et font de ces implants la procédure de choix dans le traitement de la presbytie, dès 50 à 55 ans, âges auxquels le cris­tallin n'est souvent déjà plus parfaitement transparent.

Les risques

Les effets secondaires possibles :

  • Diminution de la sensibilité aux contrastes, plus particulièrement quand l’éclairage est faible
  • Modification des distances de lecture intermédiaire (ordinateur,…)
  • Perception transitoire de halo lumineux autour des sources de lumières la nuit
  • Sécheresse oculaire transitoire

Les complications possibles :

Comme toutes les interventions chirurgicales, les risques ne sont pas nuls. Malgré la très grande fiabilité, ils restent cependant très faibles et rares :
Après l'intervention, on peut être confronté à :

  • une infection oculaire : extrêmement rare. Mais elle reste une préoccupation fondamentale.
  • un résultat insuffisant (sur ou sous-correction) qui pourra faire l'objet d'une retouche par laser (LASIK) si nécessaire pour optimiser le résultat.

Ces différentes complications sont extrêmement rares et gérées par votre chirurgien.

 

Les consignes